Des inégalités qui se creusent dans les quartiers gentrifiés : l'accès au logement, c’est urgent!

Type de document: 

  • Communiqués de presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Des inégalités qui se creusent dans les quartiers gentrifiés : l'accès au logement, c’est urgent!

Saint-Henri (Montréal), 16 juin 2020 - Les organismes membres de la CDC Solidarité Saint-Henri, craignant une aggravation de la crise du logement à la sortie de la période du confinement, ont lancé aujourd’hui une lettre ouverte revendiquant des mesures d’aide pour les locataires à faible revenu. La lettre est lancée en solidarité avec les mobilisations locales soutenues par le FRAPRU pour les mesures d’urgence en vue du 1er juillet. Tous les organismes et résidentEs de Montréal sont invitéEs à la signer. Par la suite, les signatures seront déposées aux éluEs des trois paliers de gouvernement au mois d’août.
 

Le mal-logement en temps de pandémie : un problème de gentrification avant tout

À l’approche du 1 er juillet, plusieurs personnes ayant des difficultés financières dans le contexte de la crise sanitaire risquent de se retrouver à la rue ou d’être confrontées à des prix exorbitants. Tout cela est encore plus flagrant dans des quartiers gentrifiés qui vivent une pénurie de logements. Par exemple, dans les quartiers du Sud-Ouest de Montréal - parmi les plus gentrifiés de la métropole -, le taux d’inoccupation est de 0,5 %! Et les loyers ne cessent d’augmenter de manière alarmante comme l’atteste la hausse de 10,5 % entre 2018 et 2019, d’après les données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Pas de répit en vue dans le plan de relance économique

À cela s’ajoutent les évictions en cours des locataires et le manque criant de logements sociaux : à Montréal, des milliers de ménages sont en attente d’un logement subventionné approprié à la taille de leur ménage. Rappelons qu’aucune nouvelle unité de logement social n’est prévue dans le budget déposé, en mars dernier, par le gouvernement Legault, ni dans son plan de relance économique annoncé début juin!

Les organismes communautaires ont maintes fois dénoncé l’inaction du gouvernement. Le 4 juin dernier, le POPIR - Comité Logement, un groupe de défense des droits des locataires qui travaille dans 3 quartier du Sud-Ouest, a sillonné les rues locales afin de revendiquer de l’aide pour les locataires et plus d’investissements dans les logements sociaux.

« Il faut aller au-delà des mesures annoncées et déjà mises en place par les différents paliers gouvernementaux - la Ville de Montréal, Québec, Ottawa - afin de répondre aux besoins des locataires. Nos élus doivent reconnaître que la crise du logement est un enjeu de santé publique » affirme Shannon Franssen, coordinatrice de la CDC Solidarité Saint-Henri.

Mesures urgentes pour protéger les locataires

La lettre revendique que les huit mesures suivantes soient mises en place ou bonifiées afin d'assurer l'accès au logement pour les personnes vivant avec de faibles revenus :

  • Aucune éviction pour le non-paiement de loyer depuis le début de la crise ne doit avoir lieu.
  • Les baux doivent être prolongés au-delà de leur échéance pour le temps de la crise, si les locataires le souhaitent.
  • Des délais supplémentaires doivent être alloués pour le renouvellement des baux et pour contester les hausses de loyer.
  • Les hébergements touristiques (ex : Airbnb) doivent être réquisitionnés par la Ville de Montréal pour loger les personnes sans-logis, et ce, à un coût raisonnable.
  • Au provincial, plus de suppléments de loyer d’urgence doivent être débloqués.
  • Au fédéral, un fonds adéquat de dépannage pour les locataires doit être mis en place.
  • Le financement de nouveaux logements sociaux et communautaires.
  • Que les banques permettent le report des hypothèques pour les propriétaires des immeubles locatifs.

La CDC Solidarité Saint-Henri invite les résidentEs et organismes de Montréal à signer la lettre avant le 15 août 2020.

 

-30-

 

La Corporation de développement communautaire (CDC) Solidarité Saint-Henri regroupe une vingtaine d’organismes communautaires et institutions du quartier, lesquels travaillent collectivement à l’amélioration des conditions de vie de la communauté de Saint-Henri. En lien avec les enjeux identifiés, SSH lutte contre la pauvreté, concerte ses membres, mobilise son milieu et soutient des actions collectives.

Pour plus d’informations :

Shannon Franssen, coordonnatrice, CDC Solidarité Saint-Henri 
coordination@solidarite-sh.org
514 730 1311