Babillard communautaire de St-Henri - 17 février 2020

Babillard communautaire de St-Henri : plusieurs activités au YMCA, CJESO, CÉDA et plus!


Restez au courant de nos actions:

Facebook

Website

Un grand merci à ceux et celles qui ont participé à la présentation du portrait statistique de Saint-Henri le 12 février au CRCS Saint-Zotique!

Retrouvez ci-dessous la dernière édition du babillard communautaire de Saint-Henri.

Nouvelles et évènements

L’université autrement : dans les cafés avec Solidarité Saint-Henri

31 Jan 2020

Nous invitons tout le quartier à assister aux ateliers de conversations co-organisés par Bureau de l’engagement communautaire de l'Université Concordia et la CDC Solidarité Saint-Henri. Ces ateliers s'inscrivent dans le cadre de la série de conversations L’université autrement : dans les cafés et ont pour objectif de décortiquer collectivement des sujets qui touchent actuellement le mouvement communautaire de Saint-Henri. Voir programmation complète en pièce jointe. Plus de détails à venir!

Mardi 25 févrierDe la consultation à la participation concrète : qu’est-ce qui empêche les communautés d’exercer un véritable contrôle en matière d’aménagement urbain?

  • Heure : 19h à 21h
  • Lieu : Centre Récréatif, Culturel et Sportif St-Zotique, 75 square Sir-Georges-Étienne-Cartier

L’interaction des résidents avec leur cadre bâti est un grand enjeu de l’urbanisme. Mais à qui revient-il de concevoir nos paysages, et dans quelle mesure cette activité prive-t-elle les résidents de moyens d’action au lieu de leur en procurer? Cette conversation publique examine les rapports de pouvoir d’un processus décisionnel descendant qui sert de vecteur pour la violence systémique. Comment un vernis de neutralité institutionnelle dans le domaine du développement urbain favorise-t-il l’inégalité des classes? Dans quelle mesure les bonnes paroles à l’égard de la participation des résidents masquent-elles une réalité où le contrôle bureaucratique et le capital social ostracisent celles et ceux qui sont le plus concernés? Comment pouvons-nous préserver nos collectivités en nous réappropriant notre rôle dans leur façonnement?

Mardi 24 marsPolitiques progressistes et invisibilité de l’itinérance : la gauche urbaine a-t-elle échoué à coexister avec la pauvreté en ville?

  • Heure : 19h à 21h
  • Lieu : Centre Récréatif, Culturel et Sportif St-Zotique, 75 square Sir-Georges-Étienne-Cartier

Bien que la gauche urbaine ait tendance à épouser la cause des résidents pauvres, dans quelle mesure ses priorités ont-elles véritablement pour effet de cibler les habitants les plus vulnérables de la ville? Comment les choix concernant la planification et le développement urbains bannissent-ils dans la pratique les personnes dont les vies sont les plus profondément ancrées dans l’espace public? Cette conversation publique examine dans quelle mesure les efforts consacrés à l’animation des espaces publics peuvent avoir pour effet de rendre ces lieux moins – et non pas plus – inclusifs. Comment le fait d’attirer des résidents plus riches se traduit-il par une augmentation de la surveillance policière, et quels sont les autres obstacles à la participation érigés au nom de la transformation de nos espaces publics? Comment pouvons-nous considérer tant les espaces urbains que les stratégies d'interventions policiaires, afin d'assurer le plein respect de ceux qui sont affectés par la pauvreté? 

Mardi 28 avrilQuand l’innovation brille par son absence, ou comment les approches capitalistes limitent-elles la créativité et la liberté des mouvements communautaires?

  • Heure : 19h à 21h
  • Lieu : Centre Récréatif, Culturel et Sportif St-Zotique, 75 square Sir-Georges-Étienne-Cartier

Des stratégies d’innovation sociale sont de plus en plus souvent mises en place dans une volonté apparente de relever les défis communautaires, mais dans quelle mesure ces démarches rejettent-elles les connaissances locales? Par quel processus ces instruments éveillent-ils l’intérêt de bailleurs de fonds qui exercent un pouvoir extraordinaire, mais possèdent une compréhension très limitée de ce qui se passe au niveau local? Cette conversation publique examine dans quelle mesure l’organisation communautaire ancrée dans des contextes locaux est fragilisée par le désir obsessionnel de réponses faciles que manifestent les institutions. Comment cette tendance réduit-elle l’autonomie locale en privilégiant les mots à la mode et les idées abstraites aux dépens des expériences vécues? Comment détourne-t-elle le financement vers des initiatives étrangères aux véritables besoins des collectivités, ou le fait-elle dépendre d’un consentement à l’usage de la communauté comme laboratoire? Dans quelle mesure l’innovation sociale est-elle non seulement peut-être inefficace, mais aussi une menace pour la souveraineté, et l'esprit innovateur, de nos quartiers?

YMCA Alternative Suspension vous invite à fêter ses 20 ans!

13 fév 2020

Bonjour à tous,

Je suis content de reprendre contact avec vous. C’est pour vous inviter à célébrer le 20e anniversaire du programme YMCA Alternative Suspension, ce programme que j’ai coordonné pendant 6 ans.

Ci-joint, l’invitation officielle pour le 20.02.2020. Le programme, depuis sa création en 1999, continue à mobiliser la communauté autour de l’importance d’offrir aux jeunes la possibilité de vivre leur suspension d’une façon positive et transformer cette expérience en un succès global.

Joignez-vous à nous pour un 5@7 dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire afin de souligner le parcours de ce programme qui, en collaboration avec plus de 500 écoles et partenaires, a favorisé la persévérance scolaire de plus de 30 000 participants.

Nous remercions aussi BMO Groupe financier pour leur générosité d’accueillir cet évènement dans leurs locaux.

Au plaisir de vous y retrouver.

Oubliez-pas…, il est obligatoire de confirmer votre présence avant le 14 février (info-alternativesuspension@ymcaquebec.org).

On vous attend en grand nombre le 20.02.2020 au 129, rue Saint-Jacques BMO Groupe financier - 14e étage, Salle Mont-Royal.

Olivier FaureDirecteur, Initiatives communautaires | Director, Community InitiativesLes YMCA du Québec | du Parc5550, avenue du Parc Montréal, Qc H2V 4H1T : 514 271-3437, p. 4227C : olivier.faure@ymcaquebec.orgymcaquebec.org

Assemblée des partenaires du CJESO - 19 mars

13 fév 2020

Clinique d'impôts du CÉDA - incomes tax returns clinic of CÉDA

13 fév 2020

Invitation 11 mars 2020 : Bilan des alliances pour la solidarité + Lancement de l'étude d'impact des CDC

10 fév 2020

La Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) est heureuse de vous convier le 11 mars 2020 à une discussion autour des alliances pour la solidarité et au lancement de l’étude d’impact des Corporations de développement communautaire (CDC), qui se dérouleront de 13 h à 19 h à l’Hôtel Le Dauphin de Drummondville.

Date et heure : 11 mars 2020 de 13 h à 19 hLieu : Hôtel Le Dauphin de Drummondville, 600 Boulevard Saint-Joseph, Drummondville, QC J2C 2C1Inscriptions jusqu’au 26 février 2020 : https://forms.gle/ytauGnWfVCN9x7Ly6Diffusion : Merci de diffuser cette invitation à vos partenaires (ayant participé ou non à l’étude d’impact).Note aux CDC : Si vous participez déjà à la rencontre nationale, vous n’avez pas à vous inscrire de nouveau sur ce formulaire.

Alliances pour la solidarité : Bilan d’une première année (13 h à 16 h 30)

Après une première année de déploiement des alliances, la TNCDC vous propose de prendre un temps d’arrêt pour faire le bilan de ce qui s’est fait à travers le Québec. Ainsi, nous invitons tous les acteurs concernés à venir discuter des bonnes pratiques et des enjeux qui émergent sur les territoires. Au menu : présentation d’un portrait de la situation et des faits saillants, panels de discussions et ateliers. À noter que cette présentation est réalisée dans le cadre de la rencontre nationale du réseau des CDC, à laquelle vous êtes invités à participer. 

Lancement de l’étude d’impact des CDC (17 h à 19 h)

Les CDC ont un impact direct sur les conditions de vie des communautés, puisqu’elles permettent la concertation des acteurs du milieu. Une étude a été réalisée à l’automne 2019 afin de documenter ce même impact. En ce sens, nous vous présenterons les faits saillants et le rôle important que jouent les CDC dans le développement social partout au Québec. Pendant la soirée, des bouchées et boissons rafraîchissantes vous seront proposées, afin de favoriser les échanges et la bonne humeur.

Merci de confirmer votre présence en vous inscrivant sur ce lien avant le 26 février 2020.

De plus, n’hésitez pas à diffuser cette invitation au sein de votre réseau.

Les Services juridiques communautaires fêtent leurs 50 ans!

17 fév 2020

Bonjour à vous chers membres et partenaires communautaires,

Cette année notre organisme célèbre ses 50 ans!

50 ans pour la défense collective des droits, pour l’accès à la Justice et devant les tribunaux à défendre les droits des gens.50 ans d’organisation d’ateliers, kiosques et de rencontres. 50 ans dans la rue pour faire entendre notre voix, dénoncer les injustices et à s’enraciner à Pointe-Saint-Charles et à la Petite-Bourgogne

Nous avons préparé une super programmation d’activités qui auront lieu tout au long de l’année 2020 pour célébrer le travail accompli durant les 50 dernières années et continuer ensemble les luttes pour la justice sociale. Vous trouverez en pièce jointe le détail de la programmation ainsi que les affiches pour nos rencontres créatives.

Vous êtes un organisme communautaire et vous aimeriez que l’on vienne présenter notre travail et comment fonctionne l’admissibilité à l’aide juridique?N’hésitez pas à nous contacter!

____

Dear members and community partners,

This year our organization celebrates its 50th anniversary!

50 years for collective rights advocacy, for access to Justice and in front of the courts defending people's rights. 50 years of organizing workshops, kiosks and meetings. 50 years making noise in the streets, denouncing injustices and rooting ourselves in Pointe-Saint-Charles and Little Burgundy

We have prepared a program of activities that will take place through 2020 to celebrate the work accomplished over the past 50 years and to continue the struggles for social justice. You will find attached the details of the program as well as the posters for our creative hangouts.

Your are a community organization and would like us to come and present our work and Legal aid eligibility?

Do not hesitate to contact us!

Pascale BrunetOrganisatrice communautaire2533 rue du Centre, bureau 101Montréal (Qc), H3K 1J9tél: (514) 933-8432servjur@bellnet.cahttp://www.servicesjuridiques.org/

Invitation à une sensibilisation Alliance - 19 mars

13 fév 2020

Chers partenaires,

Nous vous invitons à vous joindre à nous pour participer à une sensibilisation Alliance qui aura lieu le 19 mars 2020 de 13h15 à 16h30 et sera présentée au CLSC de Verdun 400 rue de l’Église, salles 113.1-113.2.

Le programme cadre montréalais en négligence Alliance a été conçu pour mettre en place les meilleures conditions possibles pour que les enfants 0-11 ans se développent de façon optimale. Dans nos milieux respectifs, nous rencontrons des familles qui ont des difficultés à répondre aux besoins de leur enfant en raison de contexte de vie difficile: c’est pourquoi nous pensons que cette sensibilisation pourrait vous intéresser.

Cette sensibilisation qui sera donnée par Isabelle Langevin, adjointe clinique aux Centres jeunesse de Montréal et moi- même poursuivra les objectifs suivant :

  • Mieux comprendre la problématique de la négligence et les différentes formes sous lesquelles elle se présente;
  • Développer un langage commun de la négligence et une compréhension commune des besoins de l’enfant;
  • Présenter des outils afin d’identifier les besoins de l’enfant;
  • Identifier des mécanismes de collaboration.

Comme nous le constatons au quotidien, pour répondre aux besoins des familles de nos quartiers, nous devons poursuivre notre travail de collaboration afin de bâtir un réseau pour le mieux être de l’enfant et de sa famille.

Au plaisir de vous rencontrer et si vous avez des questions en lien avec cette invitation n’hésitez pas à me contacter 514-766-0546 poste : 52299.

Pour les inscriptions voir pièce jointe.

 

Michèle ThibaultPsychoéducatrice , coordonnatrice à l'équipe Petite Enfance et Soutien au DéveloppementDirection Programme JeunesseCLSC de Verdun, 400 rue de L'Église , Verdun , QCH4G 2M4514-766-0546 pose 52299michele.thibault.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca

Appuis

Lettre ouverte : Quand déneigement rime avec isolement!

10 fév 2020

Voici une lettre ouverte publiée dans La Presse dénonçant la négligence de la Ville de Montréal en matière de déneigement et les impacts dévastateurs que cela a sur la participation sociale et la santé des personnes à mobilité réduite.

 

Cette lettre est co-rédigée par le RUTA Montréal et Ex aequo, au nom de la Table de concertation sur l’accessibilité universelle des transports collectifs de l’île de Montréal qui regroupe une vingtaine d’organismes de défense des droits des personnes en situation de handicap préoccupés par l’accessibilité universelle des transports collectifs montréalais. Elle reçoit également l'appui du Comité régional pour l'autisme et la déficience intellectuelle (CRADI).

Texte intégral de la lettre :

Montréal, 06 février 2020

Quand déneigement rime avec isolement!

Chaque tempête laisse derrière elle des accumulations qui encombrent les trottoirs et rendent difficile, voire impossible, les déplacements des personnes à mobilité réduite. Après chaque bordée, les trottoirs deviennent difficilement praticables (ou impraticables) et nos roues s’enlisent dans la neige et la gadoue. Dans ces conditions, difficile de faire l’épicerie, de se rendre au travail ou d’aller à nos rendez-vous médicaux, des activités pourtant essentielles!

À cela s’ajoute une autre réalité qui rejoint les plus de 36 000 personnes qui utilisent le transport adapté (un service de transport porte à porte de la STM pour les personnes vivant une situation de handicap): si le passage de la porte de l’usager jusqu’à la rue où est stationné le véhicule n’est pas déneigé (cela inclut le trottoir), le transport adapté peut refuser d’effectuer le déplacement, pour éviter des risques de blessures. Cela pose problème, puisque les arrondissements sont responsables de déneiger les rues et trottoirs (et comme on l’a remarqué, cela peut prendre plusieurs jours dans les rues résidentielles) et laissent dans l’isolement les citoyen-nes qui ne sont pas en mesure de déneiger leur entrée.

Après la pluie… la neige

L’hiver dernier, après plusieurs années de mobilisation et de dialogue avec l’administration municipale, des militants en situation de handicap ou à mobilité réduite semblaient avoir obtenu des gains en matière d’accessibilité universelle hivernale. Alors que l’ensemble des élu-es se prononçait en faveur de la Motion pour garantir des déplacements sécuritaires et faciles pour tou-tes l’hiver, le responsable du déneigement de la Ville de Montréal, Jean-François Parenteau, annonçait la mise en place d’un programme de déneigement de la porte à la rue, pour les personnes à mobilité réduite. La Ville octroie 10 000$ à des organismes communautaires ou entreprises privées de chaque arrondissement pour employer des gens qui s’occupent du déneigement au domicile des personnes qui en font la demande.

Un an plus tard, force est de constater que sur le terrain, la situation n’est guère différente de celle des années précédentes. Si cette initiative est un premier pas, elle reste insuffisante. Encore cet hiver, des Montréalais et des Montréalaises se trouvent coincé-es dans des bancs de neige, chutent ou doivent obtenir l’aide des services d’urgences afin de quitter leur appartement. En appelant pour s’informer des programmes de chaque arrondissement, on se rend vite compte de la grande variabilité du service. Dans certains arrondissements, le programme est carrément absent. Dans d’autres, il n’est offert qu’aux personnes de 80 ans et plus. On apprend aussi que parfois, le maximum de places disponibles est épuisé (soit 30 personnes seulement pour un arrondissement). Cette proportion est inacceptable, compte tenu du nombre d’usagers et usagères du transport adapté sur l’île de Montréal. À Verdun, on nous répond que le programme est en place, mais qu’il manque de main-d’œuvre. À Rosemont, on nous informe qu’il faudra attendre un an de plus pour que les résident-es puissent avoir accès au service. Au final, ce service de déneigement dédié n’est offert qu’à une poignée de chanceux citoyens qui ne sont guère plus avancés une fois sur le trottoir.

Qu’est-ce qu’on attend?

Un an après l’annonce de la Ville pour la naissance de ce programme, le milieu associatif ne baisse pas les bras. La Ville de Montréal doit prendre ses responsabilités et s’assurer que le déneigement des trottoirs soit arrimé à celui des débarcadères, des arrêts d’autobus et des descentes de trottoir (et à celui du domaine privé, lorsque ce service est miraculeusement offert). En 2011, la Ville s’est dotée d’une Politique municipale d'accessibilité universelle. Elle a le devoir de se donner les ressources nécessaires afin d’assurer ses promesses en commençant par le Programme de déneigement de la porte à la rue. En refusant de prendre ses responsabilités, la Ville de Montréal est complice de notre isolement.

C’est également dans cette perspective que les groupes de personnes en situation de handicap demandent à ce que les citoyen-nes fassent attention lorsqu’ils déblaient leur entrée ou déneigent leur auto, de ne pas créer d’amoncellement sur des espaces dégagés, qui pourraient bloquer la possibilité d’une personne à mobilité réduite de se déplacer d’un point à un autre. Gardons collectivement les trottoirs dégagés! Ce n’est pas acceptable que des personnes soient prisonnières de chez elles en raison de cet isolement causé par un mauvais déneigement.

Florence Tiffou du RUTA Montréal, Mélanie Beauregard et Emely Lefrançois d’Ex aequo, au nom de la Table de concertation sur l’accessibilité universelle des transports collectifs de l’île de Montréal.

Déclaration Le droit au logement, un droit pour tous et toutes

10 fév 2020

En Décembre le FRAPRU a lancé une déclaration demandant au gouvernement québécois de revoir son règlement d’attribution des logements à loyer modique pour donner accès au logement social aux personnes qui ne détiennent pas la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente. Il invite les organisations sociales alliées de divers horizons à la signer.

 

Pour en savoir et pour signer, les organisations peuvent aller sur le site du FRAPRU à l’adresse suivante : https://www.frapru.qc.ca/declaration-droit-au-logement-pour-tous-et-toutes/

Fermeture de trois YMCA à Montréal, pas trop tard pour sauver les meubles

10 fév 2020

Des nouvelles concernant la fermeture des YMCA! Un éditorial très intéressant, écrit par Laura-Julie Perreault pour La Presse +, est porteur d'espoir:

Fermeture de trois YMCA à Montréal, pas trop tard pour sauver les meubles.

Bonne lecture!

outline-dark-facebook-48.png

outline-dark-instagram-48.png

outline-dark-link-48.png

Copyright © Solidarité Saint-Henri

This email was sent to <<Courriel>>

why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences

Corporation de développement communautaire Solidarité Saint-Henri · 75 Square Sir-George-Étienne-Cartier · Bureau 201 · Montreal, Qc H4C 3A1 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp