Représentations

Concertation Interquartiers (CIQ)

La CIQ regroupe des groupes citoyens et des organismes de Saint-Henri, de Notre-Dame-de-Grâce et de Westmount autour du défi de mieux intégrer le méga-hôpital du CUSM, qui a ouvert ses portes cette année dans nos quartiers. Nous travaillons sur des enjeux d’accessibilité de l’hôpital, sur son impact sur le marché du logement et de l’emploi, et sur le voisinage en termes de nuisances, de bruit et de trafic. Cette année, la CIQ a augmenté la pression sur les acteurs concernés, dont le ministère des Transports, la STM et le CUSM, pour installer un deuxième édicule accessible pour tou-tes et liant la station Vendôme à l’hôpital, et mettre en place des mesures transitoires en attendant que cela soit fait. Plusieurs sorties dans les médias, campagnes de mobilisation, rencontres avec des représentant-e-s du CUSM et de la STM et une pétition ont porté fruit : la ligne d’autobus 77 est accessible et va de la station Lionel-Groulx directement sur le terrain du CUSM. Nous attendons l’annonce d’un échéancier pour l’édicule à Vendôme…
Le sous-comité habitation de la CIQ a été remis sur pied cette année, avec une grande implication de la permanence de SSH. Les objectifs sont de concrétiser l’offre d’appui du CUSM pour des projets de logement social et explorer des stratégies contre le déplacement des résident-e-s dû à la gentrification amenée par le CUSM. 
 

Table Petite Enfance et Famille de Saint-Henri et de la Petite-Bourgogne (TEF)

La TEF, dont SSH est membre dans un rôle de soutien, a eu une année très active, avec plusieurs actions collectives mise en place. Le « Noël de la rue Chatham », de retour pour une deuxième année pour fêter noël avec les enfants des CPE, fut encore une fois un grand succès, tout comme l’implantation des « Croque-Livre », des formations pour parents et intervenant-e-s, et des mini-bibliothèques libre-échange, dans plusieurs organismes membres de la TEF. À Saint-Henri, la contribution de la TEF à la fête de quartier pilotée par SSH fut grandement appréciée. Le travail assidu de la TEF de documenter l’impact des coupures liées à l’austérité dans ses organismes membres et pour les personnes fréquentant ces organismes mérite également d’être souligné. Cet exercice a permis d’identifier un manque à gagner de plus d’un million de dollars, et inspira la mise en place d’un exercice similaire à SSH.
 

Assemblé de secteur et Conseil d’administration de Bâtir Son Quartier

Solidarité Saint Henri est toujours membre de l’Assemble de secteur de Bâtir son Quartier, réunissant des représentant-e-s des tables de quartier et des comités logement de Saint-Henri, Petite-Bourgogne et Ville-Émard-Côte-St-Paul. La coordinatrice de SSH a également siégé sur le conseil d’administration en tant que représentante de l’Assemblé de secteur une bonne partie de l’année. Les membres du comité continuent à apporter le point de vue et les besoins du milieu quant aux projets de logements communautaires de Bâtir son Quartier. Parmi les moments forts de l’année : l’avancement du projet des Bassins du Nouveau Havre, qui accueillera certain-e-s des ancien-ne-s locataires du 780 St-Rémi. La menace de voir le programme Accès-Logis coupé de moitié représentait un grand défi, l’objectif étant d’avancer le plus de projets que possible avant que le financement ne soit plus disponible.
 

Conseil d’établissement du Centre St-Paul 

Solidarité Saint-Henri siège depuis cette année au Conseil d’établissement du Centre Saint-Paul. Composée d’élèves, de membres du personnel, de la direction et de ressources externes, cette instance discute et prend des décisions sur différentes questions, notamment les orientations et les objectifs pour améliorer la réussite des élèves, les règles de fonctionnement du Centre, les services éducatifs, l’utilisation des locaux et le budget annuel de l’établissement. Il favorise ainsi une plus grande autonomie du Centre Saint-Paul et la participation des élèves aux décisions qui les concernent.
 

Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Solidarité Saint-Henri participe au développement économique communautaire du Sud-Ouest en siégeant sur le conseil d'administration du Regroupement économique et social du Sud-Ouest, le RÉSO. Depuis maintenant plusieurs années, la coordination de SSH représente le milieu communautaire de Saint-Henri au c.a. En plus de nos fonctions en tant qu'administrateur de cet organisme phare du Sud-Ouest, le rôle de SSH est de contribuer dans une perspective communautaire aux discussions de cette instance. 
 
Cette année a présenté plusieurs défis pour le RÉSO.  L'organisme est mandataire du programme CDEC et CLD pour le Sud-Ouest, et le gouvernement du Québec a annoncé des coupures dans ces programmes, accompagné d'un régime de réorganisation et "d'optimisation". Le conseil d'administration avait à prendre plusieurs décisions très difficiles, y compris celle de couper des postes dans l’équipe. Ces nombreux défis ont solidarisé les membres du c.a., et nous avons participé aux nombreuses réunions extraordinaires pour contribuer à la recherche de solutions.  Nous réaffirmons notre engagement à soutenir la mission du RÉSO, de même que son équipe, au cours de la prochaine année. 
 

Coalition montréalaise des tables de quartier (CMTQ)

La Coalition montréalaise des tables de quartier (CMTQ) est un regroupement par et pour nous, les tables de quartier de Montréal.  Notre participation a porté plusieurs fruits cette année.  De concert avec les autres quartiers et nos trois bailleurs de fonds principaux, nous avons travaillé sur un nouveau cadre de référence de l'Initiative montréalaise de soutien au développement social local, qui sera lancé en juin 2015.  Nous avons également participé aux discussions sur les impacts de l'austérité dans nos quartiers, tels que la réforme en santé et la nouvelle gouvernance de la Direction de la santé publique de Montréal, de la réorganisation des commissions scolaires, des coupures dans les programmes de soutien au développement économique local, et plus encore.  
 
Les membres de la CMTQ se positionnent collectivement sur les enjeux qui touchent le développement social local.  Cette année, nous avons développé des visions communes et nous avons défendu des positions sur plusieurs enjeux, y compris les pouvoirs de la Ville en termes de développement social, le rôle de l’administration centrale et des arrondissements, les impacts dans les quartiers et la place des citoyen-ne-s et des organismes communautaires.
 
Notre participation à ce regroupement régional nous permet d'être plus forts localement, plus informés et mieux outillés pour défendre le développement social à Montréal.