Formation: les technologies de l'information et de la communication dans un cadre d'intervention

Catégorie(s) de babillard: 

  • Nouvelles de Solidarité Saint-Henri

Une invitation du comité jeunes de SSH!

Le comité jeunes de SSH vous invite à vous joindre à nous pour une mini-formation/séance de discussion sur l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans un cadre d'intervention.

Formation sur les TIC en cadre d'intervention
vendredi le 5 Mai
de 11h à 14h
au CRCS Saint-Zotique, salle à confirmer
Un dîner sera servi

Confirmer votre présence par courriel (coordination@solidarite-sh.org) avant le 2 mai.
Si la formation vous interesse mais vous n'êtes pas disponible le 5 mai, merci de nous informer aussi par courriel.

Nous recevrons Mme. Patricia Fortin et Marie-Pier Lachance qui ont rédigé et conçu le guide ''Réflexion sur les TIC : Quelques tactiques avec le clic!''. Vaste projet de réflexion émanant d'abord de la communauté de pratique du travail de rue, elles ont su mettre à jour des pistes de réflexion qui dépasse le travail de proximité et qui pourront vous guider dans vos réflexions sur l'utilisation des TIC dans vos divers organismes.

Pour vous préparez à la rencontre, nous vous suggérons la lecture du guide qui se trouve gratuitement à l'adresse suivante : http://attrueq.org/wp-content/uploads/2016/01/Guide-TIC-PDF-VF-.pdf

Vous pouvez d'ors et déjà faire parvenir vos questionnements sur le sujet à Philippe le travailleur de rue de St-Henri qui les redirigera aux deux formatrices afin qu'elles puissent mieux répondre à vos attentes au tr_st-henri@letrac.org

En terminant, voici un extrait parlant de l'historique du projet :

''Le guide résulte des questionnements des membres de la communauté de pratique de travail de rue sur les enjeux éthiques liés à l’utilisation des médias sociaux pour interagir auprès des jeunes. Celle-ci s’est associée, en 2014, au projet «Le travail de proximité à l’ère des TIC». Ce projet est une initiative de l’organisme le PIPQ qui souhaitait s’outiller afin de faire face à une incontournable réalité: les réseaux sociaux sont un médium privilégié par les jeunes pour communiquer et s’exprimer. À l’ère des technologies de l’information et de la communication (TIC), il était nécessaire de se pencher sur l’utilisation de ces nouveaux outils.

L’objet principal de ce projet était d’explorer l’utilisation des TIC dans le cadre de la pratique de proximité, d’en découvrir les possibilités, les limites et les enjeux. Financé par le ministère de la Sécurité publique du Québec, ses activités ont été réalisées en collaboration étroite avec l’organisme TRAIC-Jeunesse. Il comprenait deux Tr qui exploraient et expérimentaient l’univers des TIC avec les jeunes qu’ils côtoyaient sur le terrain. Le projet incluait également un volet « prévention contre l’exploitation sexuelle». Pour répondre à cet aspect, une TW (travailleuse web) visitait différentes plateformes Internet afin de repérer les sites qui présentaient des jeunes à risque d’exploitation sexuelle.

Afin d’enrichir la réflexion, la participation des membres de l’Association des Travailleurs, travailleuses de Rue du Québec (ATTRueQ) a été sollicitée. La volonté était de recueillir un large échantillonnage d’informations sur le sujet. De l’automne 2014 à l’hiver 2015, plus d’une cinquantaine de Tr ont été rencontrés dans sept régions du Québec. Ces dernières ont été ciblées en fonction de la pluralité des ressources offrant un service de travail de rue. De plus, le désir était de documenter la place des TIC dans les milieux urbains, semi-urbains et ruraux. Le but de la démarche était donc de consulter les Tr au sujet de leur utilisation des TIC dans leur pratique professionnelle et leurs questionnements quant à ces nouveaux médiums. Suite aux rencontres dans les différentes régions, nous avons procédé à l’analyse des données recueillies avec la collaboration d’un comité réflexif-éthique composé de personnes ressources sensibles à la pratique du travail de rue ainsi que des consultant externes, conseillers en soutien aux pratiques professionnelles.''

Au plaisir de se voir le 5 Mai!