Saint-Henri lance son plan de lutte à la pauvreté

28 mar 2017
La table de quartier Solidarité Saint-Henri rend aujourd’hui public son troisième plan triennal de lutte à la pauvreté dans le quartier Saint-Henri, quelques heures avant que le gouvernement du Québec présente son budget 2017-2018.
 
Le plan, déjà en vigueur depuis 9 mois, inclut 12 orientations et cible 44 changements tangibles d’ici 2019 pour améliorer la qualité de vie des personnes les plus démunies du quartier.  Pour réaliser ce plan ambitieux, des actions collectives et concrètes visant des impacts sur la pauvreté locale sont mises en œuvre chaque année par l’ensemble du réseau local. Pour l’année en cours, près de 300 personnes différentes, liées à plus de 70 organismes, institutions et entreprises, vont collaborer sur plus de 50 différentes actions collectives.
 
« Nous avons choisi de lancer notre plan aujourd’hui pour aussi lancer un défi au gouvernement du Québec : Il est temps que le gouvernement fasse sa part pour redistribuer la richesse! » explique Andréanne Dionne-Boulard, présidente de Solidarité Saint-Henri et coordonnatrice de Pro-Vert Sud-Ouest. « Les quartiers de Montréal se mobilisent pour une société plus juste et plus équitable. Nous proposons pleins de solutions novatrices, mais l’action communautaire ne pourra jamais se substituer à l’investissement public dans les programmes sociaux », a ajouté Mme Dionne-Boulard.
 
Des solutions innovantes
« Nos solutions à la pauvreté locale sont diverses et nous agissons sur l’ensemble des enjeux qui touchent les gens de Saint-Henri », explique Shannon Franssen, coordonnatrice de Solidarité Saint-Henri. « Notre fête de quartier, nos mini-marchés de fruits et légumes, nos ateliers de planification populaire, les liens que nous tissons entre les écoles et les organismes du quartier et les manifestations organisées pour dénoncer les mesures d’austérité – chaque geste contribue à renforcer notre front commun contre l’appauvrissement du quartier »
 
Les membres de Solidarité Saint-Henri s’attendent à ce que le gouvernement du Québec contribue à cette lutte contre l’appauvrissement. « Nous demandons que le gouvernement renonce aux mesures d'austérité et accroisse l'investissement public dans les services essentiels » revendique Mme Dionne-Boulard. « Dans le prochain budget, nous voulons voir l'application d’alternatives fiscales, telles que les 10 milliards d'économies potentielles proposées par la Coalition Main Rouge.»
 
Une table de quartier autonome, dynamique et mobilisée depuis 30 ans
Fort de son histoire de luttes ouvrières et populaires, le quartier Saint-Henri se mobilise autour de sa table de quartier depuis 1987. Les résident-e-s du quartier et les organismes communautaires autonomes qu’elles et ils ont créés sont au cœur de cette mobilisation.  Au fils des années, les organismes membres de Solidarité Saint-Henri ont solidifié des liens avec des institutions et des entreprises locales afin d’unir toutes les forces du quartier.  « Aujourd’hui, tous les acteurs du quartier s’investissent dans la lutte à la pauvreté », explique Shannon Franssen, coordonnatrice de Solidarité Saint-Henri. « Les écoles, le CLSC, les CPEs, des acteurs économiques et la Ville portent les actions collectives ensemble avec les organismes communautaires.  Nous avons créé un mouvement diversifié, fort, et profondément enraciné dans le milieu communautaire qui nous permet d’avoir de plus en plus d’impact dans le quartier ».
 
 
Pour plus d’information sur les alternatives fiscales :
nonauxhausses.org/10-millards
 

document :